A Travellerspoint blog

Un voyage dans le temps

Au Rajhastan

Entre la fin de mes cours et un dernier séminaire en passant, me voilà partie une semaine au Rajhastan avec Pam - ma coloque de Nouvelle Zeelande - et sa soeur Jeannine.

Le Rajhastan est une région désertique dans le nord-ouest de l'Inde qui a elle toute seule doit faire 4 ou 5 fois la Belgique (!!) mais ça, c'est une autre histoire. Etant encore une région très reculée, la façon de vivre ne semble par avoir beaucoup évolué depuis l'époque des Maharajas... Bien-sûr dans les villes l'influence de l'occident est présente, mais ce n'est rien du tout comparé à Mumbai - qui déjà me paraissait bien pittoresque!

Je ne peux que m'émerveiller devant les tailleurs de pierres, les peintres et les fermiers locaux....

Les petits ânes gris

Les petits ânes gris

un fermier et son chameau - parti en ville pour vendre son foin

un fermier et son chameau - parti en ville pour vendre son foin

Nous avons visité le palais d'un maharaja local. J'ai d'ailleurs appris pas mal de choses sur l'histoire de l'Inde! J'ai notamment compris pourquoi on avait tendance à dire "un voyage aux Indes". Avant l'indépendance, le pays n'était pas unifié et était constitué de 565 royaumes! C'est ce manque d'unicité et de collaboration d'ailleurs qui a permis aux envahisseurs (moghols, colonisateurs...) de prendre le pays si facilement. Lors de l'indépendance, en 1947, il a été décidé d'unifier tous les royaumes et de constituer un unique pays. Les familles, comme celle qui gouvernait sur Udaipur, ont perdu leur pouvoir et ne sont désormais plus qu'une image et un symbole.

Les descendants habitent toujours une partie du chateau tandis que l'autre sert de musée.

Le palais du Maharaja

Le palais du Maharaja

Le palais du Maharaja au lever du jour

Le palais du Maharaja au lever du jour

Sur la première photo, le palais est l'ensemble du batiment que l'on peut voir. On dira encore que j'ai grandi dans une grande maison!!

Quelques autres photos de la ville:

Peintures murales

Peintures murales

peintures murales

peintures murales

Peintures murales

Peintures murales

L'hiver en Inde les températures descendent jusque 10° la nuit. En tout cas dans ces régions-là. Dans l'Hymalaya il fait bien plus froid bien entendu! Etant habitués à la chaleur du désert, les indiens ne supportent pas trop ces températures et sortent les doudounes, les gants, les bonnets de laine et les chalumaux avant l'arrivée du jour.

Autour du feu

Autour du feu

Pam qui remercie ce charmant vendeur pour tous les Chaï (thé indien) qu'il nous a servi

Pam qui remercie ce charmant vendeur pour tous les Chaï (thé indien) qu'il nous a servi

Une mystérieuse étrangère

Une mystérieuse étrangère

Cet homme récitait des prières ou des mantras tout en se baignant dans le lac. Enfin, c'est peut-être mon interprétation! Il chantait peut être simplement une chanson! En tout cas, ça m'a amusé!

Baignade dans le lac

Baignade dans le lac


Bien-sûr quand on est maharaja, on ne se contente pas d'un seul palais. Il faut maintenir la réputation tout de même ;-) Bon, c'est surtout que leur palais est onstruit près d'un lac, et qu'en Inde, quand il pleut, il pleut! Du coup, ils avaient un deuxième palais en haut d'une montagne, pour la période de mousson! Sur le chemin, le taxi nous a raconté que le terrain autour du chateau allait devenir une réserve naturelle pour héberger les tigre et les léopards! Pour le moment ils sont en liberté et ça pose des problèmes au villages car ils se font manger leur bétail! C'est rassurant!! Moi en tout cas je n'ai vu rien ni personne!

Vue du palais de la mousson

Vue du palais de la mousson

Même les singes sont présents pour admirer le coucher du soleil

Même les singes sont présents pour admirer le coucher du soleil

Contemplation

Contemplation

Soleil couchant depuis le palais de la mousson

Soleil couchant depuis le palais de la mousson

Vue du palais de la mousson

Vue du palais de la mousson

Sur le chemin vers notre deuxième étape, nous sommes passés devant un moulin à eau - à l'ancienne. C'était magnifique!! Cet homme passe sa journée à faire tourner cette roue avec ses deux vaches dans le but d'activer un mécanisme qui à son tour fait tourner une corde sur lequel sont attachés plein de petits seaux qui amènent l'eau en haut. En tournant, le seau se déverse dans une sorte de bassine reliée au village par une goutière en bois. De cette manière, le village obtient l'eau sans devoir faire le trajet.... C'est tellement ingénieux! Bon d'accord, ça fait un bras et deux vaches en moins pour travailler aux champs. Mais moi je veux bien son job!! Ca a l'air tranquille :-)

Le moulin à eau

Le moulin à eau

Le moulin à eau

Le moulin à eau

Le moulin à eau

Le moulin à eau

Le moulin à eau

Le moulin à eau

Je vais vous raconter quelques petites anecdotes marrantes. A pushkar, une des villes que nous avons visité, nous avions été prévenu de prendre garde aux trois fleaux: les bramanes, les mendiants et les mouches. Dixit: guide de voyage! Moi j'ai trouvé un autre fléaux! Enfin, celui là est plus un problème pour les locaux (vendeurs de bananes!) que pour les touristes... Il s'agit, vous l'avez compris, des singes! Ils sont en bandes sur les toits et guêtent les marchands de fruits. A peine ceux-ci ont ils tourné les yeux qu'en deux temps trois mouvement les voleurs rusés se sont emparés de leurs ressources! Je vous avoue que c'est très amusant à regarder!

Sur les toits de Pushkar

Sur les toits de Pushkar

Sur les toits de Pushkar

Sur les toits de Pushkar

Sur les toits de Pushkar

Sur les toits de Pushkar

Cette photo-ci est une de mes préférées! Si vous regardez bien, il y a un singe est sur le toit, juste au sommet de l'échelle. Il narguait les fruits de la vieille dame et attendait le bon moment pour s'en emparer. Celle-ci s'en est rendue compte et s'est mis à le poursuivre avec son baton!! Bien entendu, le malin singe était déjà loin!

Au voleur!

Au voleur!

Un des autres fléaux nommé par le guide était les bramanes (prêtres). Pushkar est une ville construite autour d'un lac sacré. Quiconque s'y baigne est béni et absou de ses pêchés, de son karma, et toute sa famille avec!

le lac sacré

le lac sacré

Vache sacrée près d'un lac sacré

Vache sacrée près d'un lac sacré

Je suis un peu cynique... C'est parceque le guide avait raison! Ce sont des manipulateurs qui n'ont pas grand chose de spirituel. Ils sont toute une bande répartie à plusieurs étapes entre le lac et le marché. En s'y promenant on se fait accoster par un homme qui nous glisse une fleur dans la main, cinq mètres plus loin, un suivant nous invite à venir la déposer dans le lac pour avoir une bénédiction. Ainsi de fil en aiguille on se fait guider jusqu'au lac sacré où un Bramane nous "propose" (je devrais plutôt dire "impose") une petite cérémonie qui consiste à répéter des mots après lui et à tremper nos mains dans l'eau du lac. Ensuite, ils demandent de l'argent pour la charité. Je propose dix roupies et il me dit que ce n'est pas assez... Le guide nous avait prévenu et expliqué qu'il était peu probable que l'argent aille à la charité. Je dois aussi vous avouer que ces Bramanes n'avaient pas du tout l'air saints, et j'étais bien tentée de croire le guide! Je lui explique que je n'ai pas l'intention de lui donner plus que dix ou vingt roupies, et que si ça ne lui plait pas je pars tout de suite. "Oh non madame, c'est une cérémonie que nous faisons par amour, nous ne demandons rien en retour". Il continue donc sa cérémonie (je peux vous dire qu'il avait l'air lui-même de s'ennuyer et me faisait répéter ces formules avec une monotonie terrible dans la voix). Il me demande de répéter le nom de tous mes frères, soeurs, parents, grands-parents, amis pour les bénir eux aussi et essaye de trouver un mort dans ma famille. Pam m'a expliqué après que c'était une autre façon qu'ils utilisent pour manipuler les pauvres gens.... Ils prétendent faire des prières pour sauver l'âme de l'être cher qui est mort, puis jouent sur cette carte-là pour demander plus d'argent (c'est tout ce que tu donne pour le salut de ton défun père?!)


Enfin soit... des charlatants il y a en a partout et ce n'est pas pour ça que tout le monde est à mettre dans le même sac. Je suis actuellement au séminaire d'un de mes professeurs, qui malgré qu'il n'est pas bramane, parle avec son coeur et aide les gens à améliorer les relations qu'ils ont avec leurs proches - à travers notamment des techniques méditatives. Il est un bon exemple du meilleur de ce que l'Inde offre en terme de spiritualité en opposition à ce que les autres prétendaient offrir au nom de la religion!

Pour conclure, voici quelques dernières photos:

Mr Mauve

Mr Mauve

vendeur de sucreries! Qui est au taquet?!

vendeur de sucreries! Qui est au taquet?!

marchand de cerfs-volants

marchand de cerfs-volants

dialogue avec un chameau

dialogue avec un chameau

Et enfin mes compagnons de voyage sur le trajet du retour.

Ajmer - Mumbai en train

Ajmer - Mumbai en train


Ajmer - Mumbai en train

Ajmer - Mumbai en train

Ils ne parlent pas un mot d'anglais et moi pas un mot d'hindi. Néanmoins, on a réussi à communiquer suffisament que pour pouvoir partager un repas. Comme quoi, parfois les regards et les gestes peuvent suffire. On a même échangé sur la gestion des poubelles!! C'était très bref: après le repas, la dame rassemble les assiettes en papier plastifié, tous les déchets et les balance par la fenêtre!! Quand je termine mon assiette, elle me fait signe de balancer la mienne à mon tour.... Pas moyen d'entrer dans leur jeu! Je prend un sac plastic, l'emballe et fourre le tout dans mon sac. Elle m'a regardé avec un regard amusé en mode: ils sont bizarres ces étrangers! et je lui ai répondu: "clean india"!!

Posted by elodieadie 10:01 Archived in India

Table of contents

Be the first to comment on this entry.

Comments on this blog entry are now closed to non-Travellerspoint members. You can still leave a comment if you are a member of Travellerspoint.

Enter your Travellerspoint login details below

( What's this? )

If you aren't a member of Travellerspoint yet, you can join for free.

Join Travellerspoint